A « Brussels », la Francophonie n’est pas à la fête…

Chers amis, Vous trouverez ci-dessous ma carte blanche réalisée dans le cadre de la Journée internationale de la Francophonie, qui a eu lieu le 20 mars dernier. J’y dénonce la politique d’abandon culturel de nos responsables bruxellois quant à l’usage et la promotion du français. A-t-on désormais honte de parler la langue de Voltaire à